COOL TOWNS

Le projet de coopération COOL TOWNS réunit 13 partenaires européens dont le but est de combattre les effets négatifs du changement climatique et trouver des solutions innovantes et pratiques pour éviter ou limiter au maximum les îlots de chaleur en milieu urbain.

La problématique des îlots de chaleur

En raison du réchauffement climatique, les vagues de chaleur et les sècheresses sont de plus en plus fréquentes pendant les étés chauds. Ces températures élevées provoquent des « stress de chaleur » qui sont des impacts négatifs sur la santé, la productivité, le bien être, la qualité de l’air et de l’eau et d’autres systèmes urbains.


Il y a donc un réel besoin pour les villes de s’adapter à cette problématique mais celles-ci sont confrontées aux manques de connaissance et d’outils spécifiques. Elles doivent définir les objectifs à atteindre et les mesures à prendre pour lutter contre les îlots de chaleur. Puis elles doiventintégrer ces enjeux dans leur stratégie de développement urbain et environnemental. Enfin elles peuvent développer des mécanismes incitatifs et investir dans des mesures d’adaptation grâce à des aménagements adaptés.

Une solution européenne

COOL TOWNS vise donc à élaborer un outil d’aide à la décision en ligne à partir des expériences des 7 projets pilotes réalisés dans 4 pays membres. La première phase du projet établira une cartographie des îlots de chaleur et modélisera les impacts de différents scénarios alors que la deuxième phase permettra l’élaboration d’un outil d’aide à la décision pour collectivités locales présentant différentes solutions en intégrant des paramètres spécifiques.

Ce projet, financé par le programme Interreg “2 Mers Seas Zeeën 2014 – 2020” à hauteur de 8 millions d’Euros, a été lancé le 24 septembre 2018 à Bruxelles et prendra fin au 1er octobre 2022. Il réunit des institutions académiques et de recherche, des collectivités et des entreprises travaillant dans le domaine de l’adaptation au changement climatique et l’aménagement urbain.

Les 13 partenaires du projet sont : la ville de Middelburg (NL – chef de file), la ville de Breda (NL), la Province de Flandre Orientale (BE), la ville d’Ostende (BE), Southend on Sea Borough Council (UK), l’Université de Greenwich (UK), Kent County Council (UK), l’Université de Picardie Jules Verne (FR),  GreenBlue Urban  (UK), l’Université d’Amsterdam (NL), Sioen Industries (BE), l’Agence d’Urbanisme et de Développement Pays de Saint-Omer – Flandre Intérieure – AUD (FR) et la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer – CAPSO (FR).

Implication locale

Le territoire audomarois recevra près d’un million du projet COOL TOWN avec l’implication de deux partenaires. L’Agence d’Urbanisme et de Développement (AUD-PSOFI) contribuera à la création de l’outil en ligne pour son application dans les projets d’urbanisme. La CAPSO, maitre d’ouvrage des aménagements, testera les éléments et les solutions dans les travaux qu’elle réalise dans les quartiers du projet de renouvellement urbain, et pourra intégrer cette expérience dans les documents d’urbanisme.